Brevet Professionnel

Responsable d’Exploitation Agricole R.E.A. - "Maraichage" 

niveau IV

 

 

Le CFPPA de Grenoble - St Ismier dispense en formation continue le BREVET PROFESSIONNEL par Unités Capitalisables (UC) RESPONSABLE D'EXPLOITATION AGRICOLE, spécialité Maraîchage, Petits Fruits, PPAM, Arboriculture, Tourisme, Restauration.

 

 

Objectif de la formation :

Gérer une entreprise ou une exploitation agricole.

Etre salarié d'une exploitation agricole.

 

 

Durée de la formation :

1005 heures au centre de formation et environ 9 semaines en entreprise.

 

 

Programme :

Le Brevet Professionnel spécialité RESPONSABLE D'EXPLOITATION AGRICOLE (R.E.A.) est composé de 10 Unités Capitalisables (UC) et de 2 Unités Capitalisable d'Adaptation Régionale ou à l'Emploi (UCARE) au choix dans les domaines suivants :

 

 

Domaine "générale"

UCG 1 : Utiliser en situation professionnelle les connaissances et les techniques liées au traitement de  l'information

126 h

UCG 2 : Situerles enjeux environnementaux et sociétaux de l'agriculture

63 h

 

 

Domaine "professionnelles"

 

UCP 1 – Elaborer un diagnostic global de l'exploitation agricole dans son environnement

35 h

UCP 2 – Prendre en compte les dynamiques sociales et professionnelles de son territoire pour en devenir acteur

35 h

UCP 3 – Gérer le travail dans l'exploitation agricole

35 h

UCP 4 – Réaliser le suivi administratif et la gestion de l'exploitation agricole

133 h

UCP 5 – Commercialiser les produits de l'exploitation agricole

 

UCP 6 – Elaborer un projet professionnel :   

UCP 6A : lié à une exploitation agricole

UCP 6B : de salariat en agriculture

77 h

 

Domaine "techniques"

 

UCT 1 : - Conduire un atelier de production

UCT – J :              conduire un atelier de productions horticoles (maraîchage, petits fruits, PPAM, vannerie, transformation, floriculture

291 h

UCT 2 : - Conduire un deuxième atelier

UCT – V :              conduite une activité de service (tourisme, pédagogie, accueil, restauration, hébergement, mise en valeur de produits, entretien de l'espace naturel et rural, transformation…)

98 h

 

 

 

 

UCARE 1 et 2 – 70 h  au choix parmi :

-          agriculture biologique

-          traction animale

-          optimisation de l'eau en culture pérenne et maraîchage

-          performance énergétique de l'exploitation

-          cueillette et utilisation de plantes sauvages : cuisine, soin, cosmétique, décoration, teinture

-          fabrication artisanale de pain

-          installation agricole en moyenne montagne

-          aide au montage de projet en partenariat avec d'autres pays

-          cueillette, reconnaissance, réglementation, production de champignon

-          aide au montage de dossier solidaire, accueil de public en difficultés

 

 

 

 

                    

Conditions d’admission :

Etre majeur

Justifier d’une année d’activité professionnelle à temps plein (à la date de la dernière évaluation UC ou de la première épreuve terminale permettant de délivrer le brevet professionnel

et

être titulaire d’un CAP ou d’un diplôme homologué de même niveau, ou avoir suivi le cycle complet conduisant au BEP, ou avoir suivi une scolarité complète de classe de seconde du second cycle de l’enseignement secondaire

 

Les candidats ne justifiant pas des diplômes ou durées de formation cités ci-dessus devront attester, avant l’entrée en formation, soit :

d’une année d'activité professionnelle à temps plein, avant l’entrée en formation, dans un secteur professionnel correspondant aux finalités du diplôme

ou

de trois années d’activité professionnelle effectuées dans un autre secteur d’activité.

 

 

 

Mode d'inscription :

Prendre un rendez-vous par téléphone pour un entretien individuel de motivation.

Se présenter au rendez-vous muni d’une lettre de motivation, d'un CV, d’une photo d’identité, de la copie des diplômes ou d'une attestation de suivi de cycle BEP ou Seconde ou d'une attestation d'activité professionnelle.

Des tests théorique seront effectués afin de validé le niveau des candidats

 

 

 

Coût pédagogique :

Voir avec nos services

 

 

 

Prise en charge du financement :

Le FONGECIF, le FAFSEA ou autres fonds de formation,

La DDTEFP (SIFE ou autres),

Les Missions Locales ou les PAIO (CFI Jeunes)

Le Fonds Social des Pôles Emplois,

La Commission Locale d'Insertion pour les bénéficiaires du RSA,

L'AGEFIPH pour les Travailleurs Handicapés,

L'entreprise (Plan Local de Formation) via son Fonds de formation,

Le stagiaire.

 

 

 

Rémunération du stagiaire :

La Région, l'Etat, les Pôles Emplois ou les fonds de formation.